Coin Lecture

Lebenstunel, tome 1, L’allégeance de Oxanna HOPE

Et si le dénouement de la Seconde Guerre mondiale n’était pas celui que l’on connaissait ?
200 ans après la victoire d’Hitler, Germania n’est plus un mythe. La race aryenne tant espérée par le Führer domine le monde et toutes les autres ethnies ont été éradiquées de la planète.
Krista, jeune Aryenne, travaille dans un Lebensborn. Elle a été élevée dans le moule de la race pure et ne connaît que ce mode de vie, jusqu’au jour où elle suit malgré elle une femme dans les égouts de la ville. Ce qu’elle y découvre va ébranler toutes ses convictions et peut remettre en question le fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.

Je reviens aujourd’hui avec un roman jeunesse.

Le thème de cette uchronie m’a emballée. En lisant le résumé, j’ai tout de suite pensé que cet univers pourrait être intéressant. Comment amené le sujet, comment cette société fonctionnerait-elle ? Comment Krista va-t-elle être remettre en cause deux cent ans de lavage de cerveaux. Les multiples avis positifs que j’ai pu voir ont fait le reste du travai et je me suis laissée tentée.

Et là, je suis face à ma plus grande déception de l’année. Les critiques que je peux en faire sont multiples.
Pourtant cela commençait bien. Les premières pages m’ont plu. La courte description du mode de vie à Germania me laissait présager un bon roman.

Malheureusement tout c’est arrêté au moment où Krista descend dans les égouts. En fait, le plus gros problème de ce roman c’est bien son héroïne. La narration se fait à la première personne et on y suit exclusivement Krista, une jeune fille de seize ans. Le début du roman nous la présente comme une bonne petite aryenne ne se posant pas trop de questions. Jusque là tout va bien c’est normal.

Mais une fois descendu dans les égouts, elle y rencontre Elias. Elias n’est pas blond. Il n’a pas la peau pâle. En bref, ce n’est pas un aryen. Et suivant les règles en vigueur, il aurait du être brûler à la naissance. Krista est donc surprise qu’une autre forme de vie existe sous terre. Pour couronner le tout, Elia méprise Krista.

Il n’en faut pas plus pour que notre jeune héroïne soit émoustillée et décide sur une coup de tête de trahir tout ce en quoi elle croit. Je schématise mais il n’empêche que Krista a une facilité à remettre en cause ses croyances avec une facilité déconcertante.

Krista n’a beau avoir que seize ans, on nous fait comprendre que ce système fait grandir les gens asses vite. Or, les pensées de Krista nous présente une petite fille, égoïste, susceptible, ramenant tout à elle. Elle m’a agacée au plus haut point tout au long de la lecture.

La fin est également une déception presque risible. Ce retournement de situation finale est certes une surprise. Mais je l’ai trouvée tirée par les cheveux.

Pour moi, un livre qui ne vaut pas vraiment à être lu. Le thème aurait pu être bon, mais il s’agit réellement d’une histoire d’amour à la Roméo et Juliette qui, selon moi, aurait mal été exécutée. Je ne lirais pas les tomes suivants.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s