Coin Lecture

Fractures de Frack Thilliez

Mon deuxième livre de Thilliez que j’ai de nouveau dévoré.

Alice Dehaene se recueille sur la tombe de sa sœur jumelle, Dorothée, décédée dix ans auparavant. Une question la taraude : à quoi rime cette photo de Dorothée, prise il y a à peine six mois, qu’elle a récupérée des mains d’un immigré clandestin ? Alice sait que quelque chose ne tourne pas rond dans sa tête. Son psychiatre à l’hôpital de Lille, Luc Graham, doit lui révéler le résultat d’un an de psychothérapie, lui apporter cette lumière qu’elle recherche depuis si longtemps. Mais les événements étranges qui se multiplient autour de la jeune femme vont l’en empêcher : son père, agressé chez lui à l’arme blanche, et qui prétend avoir tenté de se suicider ; ce chemisier ensanglanté qu’elle découvre dans sa douche, à propos duquel elle n’a pas le moindre souvenir ; et cet homme retrouvé nu à un abri de bus et qui semble avoir vu le diable en personne. Grâce à l’intervention de Julie Roqueval, assistante sociale en psychiatrie, Luc Graham, d’abord dubitatif, se décide enfin à mener l’enquête. Un aller simple vers la folie…

Comme pour Bienvenue au Motel des Pins perdus j’ai quelques remarques à faire sur le synopsis. Il en dit trop. Cela rend une toute petite partie de l’intrigue prévisible. Le plaisir de la lecture est tout de même entier. Mais j’aurais préféré encore plus réfléchir pour la découvrir. Cela n’enlève bien sûr rien à la qualité du roman. Je sais que certains lecteurs peuvent fonder leurs envie de lecture uniquement à la couverture d’un livre. Ce n’est pas mon cas. J’ai besoin de cette quatrième de couverture. J’ai besoin de connaître un minimum le résumé. Et pour moi, moins ils en dévoilent mieux ils sont.

Mon unique critique négative étant dévoilée, je peux maintenant vous dire que j’ai adoré ce roman. Il est déroutant, captivant, addictif. Les scènes sont dérangeantes dans le bon sens du terme. L’écriture est telle que l’on se plonge dans l’horreur de l’histoire. Et je n’ai pas voulu en sortir jusqu’à savoir le pourquoi du comment.
J’avais déjà remarqué cela lors de ma lecture de La Chambre des Morts mais les personnages sont incroyablement bien écrit. La psychologie est poussée. Tout semble se découler naturellement.

Fractures ce n’est pas une histoire. Mais une multitude de trames tressées ensemble. Je le conseille vivement aux fans de thriller.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s